Menu Fermer

Nos Fermes Pédagogiques

UNE JOURNée à la ferme

Nos supports pédagogiques

Vaches au près Exploitation Bellegarde
page de garde EPL du Tarn

Opérer le virage de la transition énergétique et écologique c’est impulser une nouvelle relation de l’apprenant avec son milieu.
Ainsi l’établissement en tant qu’acteur du développement territorial,  a fait le choix de sensibiliser et surtout de professionnaliser les acteurs de demain.
Cela se traduit par des formations aux techniques nécessaires pour engager la démarche de transition écologique et énergétique au travers de chacune des filières, notamment celle de l’agriculture.

Ferme
"Bellegarde"

Site de Bellegarde, Lieu dit Puech Petit

De type « polyculture élevage laitier », elle réalise un ensemble de productions végétales qui, pour certaines, concourent à l’alimentation du troupeau (maïs ensilage, prairies naturelles et temporaires, soja, luzerne…) et pour d’autres sont valorisées par la vente (maïs semence, céréales…). Les terres sont regroupées autour des bâtiments et propices à un système reposant sur la production d’herbe ou le pâturage.

SAU : 105,16 ha (dont 35 ha autour des bâtiments) en propriété répartis sur 12 ilots. Existence d’une retenue collinaire de 145 000 m3 et d’un réseau enterré permettant d’irriguer 92 ha (Aujourd’hui surface irriguée 50 ha).

Le troupeau est constitué de 65 mères Prim’holstein et de leur suite.

Une partie des productions végétales est consommée par le troupeau laitier : Maïs ensilage, prairies naturelles, prairies temporaires, soja, trèfle, luzerne, féveroles … L’autre partie est vendue : Maïs semence, Blé tendre, sarrasin…

Suite à la forte demande sociétale et au cadrage institutionnel elle est orientée vers des pratiques de production agro-environnementale.

Un virage qui conduite à porter un regard particulier sur la gestion et l’utilisation des ressources (eau, énergie, sol…).

Un projet agroforestier est mené par un groupe d’étudiants accompagné par l’équipe pédagogique comprend deux volets : une production de poulets de chair de plein air sous verger et une production de bois noble sur prairie pâturée.

L’objectif est de développer deux exemples pédagogiques d’associations élevage/production de bois noble et élevage/production de fruits.

Ce projet s’étend sur environ 3 ha, il permet d’exploiter des parcelles pentues et difficilement mécanisables. La continuité de la mise en œuvre est assurée par les apprenants.

Les productions sont valorisées par la vente des poulets en circuit court et/ou pour approvisionner la restauration scolaire des deux lycées de Fonlabour et Flamarens.

Les fruits (poires et pommes) sont transformés en jus de fruits et vendus et le bois est commercialisé en bois d’œuvre.

La ferme pédagogique dispose d’un ensemble de bâtiments à caractère pédagogique : des locaux de stockage (foin, céréales, paille et matériels), un atelier d’entretien des engins, la laiterie, la nurserie, l’aire de lavage (matériels et pulvérisateur) associée à l’atelier, et un local phytosanitaire.

Ferme
"En Darassou"

Domaine de Flamarens

L’exploitation d’En Darassou est au cœur du lycée professionnel agricole de Lavaur-Flamarens.

Elle s’oriente depuis 2010 vers l’élevage des bovins allaitants et les grandes cultures. Il s’agit, de productions végétales, essentiellement céréalières (maïs grain), destinées à la vente et à l’alimentation du troupeau de race « Blondes d’Aquitaine » pour la production de broutard (7 à 9 mois). La production de jeunes bovins est écoulée dans les circuits traditionnels ou en vente directe.

A cette activité est venue s’ajouter la production d’ovins viande de race Lacaune et une activité en apiculture, avec une production de miel réalisée par les apprenants du site.

Le système d’exploitation se compose de plusieurs ateliers : les cultures de vente (blé, orge) et les cultures irriguées (maïs, soja) gérées en semis direct intégral depuis 2016 – un troupeau de bovin allaitant composées d’une cinquantaine de mère Blonde d’Aquitaine, conduit en système raisonné (autonomie fourragère, faible dépendance au concentré, absence d’antiparasitaire…). Les débouchés s’organisent autour de la vente direct de caissette de viande (bœuf, veau) et la vente de génisses de reproduction.

Un troupeau de brebis allaitante de race Tarasconnaise composées d’une vingtaine de mères, destiné à l’élevage d’agneau de boucherie est valorisé en vente direct.

Un rucher d’une vingtaine de ruches, destiné à la production de miel, valorisé également en vente direct.

L’exploitation est un support pédagogique pour :les classes de Bac Pro CGEA, BPREA (Responsable d’Exploitation Agricole), BTSA ACSE et APV. Elle sert de support aux nombreux travaux pratiques effectués par les équipes pédagogiques. Les apprenants montent également des projets techniques : comparaison semis direct et conventionnel, suivi variétal … Les apprenants utilisent ce support dans le cadre des cours de machinisme et d’agronomie.

En Darassou est le support de nombreux projets qui débouchent sur des actions de développement à destination du monde professionnel.  Elle a fait le choix d’une agriculture de conservation des sols, afin de produire mieux, et de manière durable face au défi alimentaire et environnemental (limitation des interventions mécanisées : rechercher des couverts adaptés  aux sols secs (collection de couverts d’été), fissurer les parcelles pour améliorer l’état du sol compacté lié à la sécheresse, augmenter les surfaces en méteil (autonomie fourragère), cultiver sous couverts (colza sous couverts de sarrasin, fénugrec, gesse)…

Cette  transformation en profondeur des systèmes d’exploitation permet d’engager auprès de nos apprenants une véritable démarche de transition écologique.  Nous renforçons ainsi, la place de l’exploitation dans le cursus de formation des apprenants : apprentissage des gestes techniques, approche globale et stratégie des systèmes biotechniques (approche travail, approche des bâtiments, gestion du pâturage…) et étude des transitions (techniques, sociales, économiques et agro écologiques).